Portrait

Je m’appelle Emilien Roduit. Né le 29 octobre 1985, je suis marié à Nadia et l’heureux
papa de bientôt deux enfants. Domicilié aux Creusats dans la Commune de Martigny-
Combe, j’ai grandi à Martigny-Bourg et suis originaire de Leytron.
J’exerce la profession d’ambulancier ES et je suis cadre opérationnel à la Compagnie
d’ambulances de l’hôpital du Valais. En parallèle, j’exerce la fonction d’ambulancier
chef des secours adjoint pour l’organisation cantonale Valaisanne des secours. Depuis
2017, je suis député suppléant au Grand Conseil valaisan.

Emilien Roduit, candidat Député.

Nous traversons actuellement une crise sanitaire et économique sans précédent. Les
défis de la prochaine législature sont énormes à tous points de vue.
Pour commencer, j’aimerai valoriser toutes les fonctions de soins et d’aide à la
population. Nous avons tous remarqué, et même pour certains applaudi, le travail
magistral effectué par tous les acteurs de la santé. Ces professionnels sortent
principalement des filières HES ou ES. Ces formations leur permettent de garantir une
prise en charge sécuritaire et de haute qualité des patients, malgré la complexité
toujours grandissante des cas traités. Comme professionnel de la santé, je souhaite
porter les inquiétudes et attentes du secteur soignant au Grand Conseil afin d’améliorer
les conditions d’un milieu souvent sous-valorisé.
Ensuite, je souhaite m’engager à tout mettre en œuvre pour soutenir la consommation
locale auprès de nos agriculteurs et artisans. Il est notoire que les habitudes de
consommation des Valaisans ont été subitement bouleversées durant la pandémie du
COVID-19. Les consommateurs ont dû revoir leur façon de consommer en évitant les
magasins et en limitant les contacts avec le monde extérieur. Ce changement a eu pour
conséquence de revaloriser à court terme la consommation locale, en particulier les
épiceries en ligne et par extension les producteurs locaux. A l’heure actuelle, avec le
fort potentiel du territoire et du terroir de notre canton, l’enjeux principal est de maintenir
cet impact positif sur la consommation locale au-delà de la crise. Privilégier les produits
et commerces locaux, permet de faire vivre l’économie locale et d’offrir des emplois aux
personnes de la région. Il va sans dire que pour qu’un canton ou qu’une commune
puissent se développer et proposer des infrastructures, des services et des activités à
sa population, il faut que son économie se porte bien.
Pour terminer, j’entends défendre les intérêts de mon district au plus proche de ma
conscience et de mes valeurs. Je veux que notre ville et nos villages restent
économiquement forts, que notre sécurité soit parmi la meilleure du canton et que notre
santé soit assurée par un hôpital compétent et cohérent.
Les défis sont encore nombreux et de nouveaux enjeux vont apparaître durant cette
période incertaine. Après une première législature comme député-suppléant, c’est avec
conviction et motivation que je m’engage à tout mettre en œuvre pour retranscrire la
volonté de la population au sein du législatif cantonal.
Merci d’avance pour votre soutien.

Emilien Roduit, candidat député